Bronzage sans dommage

Catégories Info

uv photo

Les rayons Raisins et Uvb

Selon nos experts, la première chose à faire est de s’assurer que le soleil protège à la fois des rayons UVA – qui sont à l’origine des réactions allergiques et responsables de l’apparition prématurée des rides et, à long terme, des processus néoplasiques – et des UVB, qui sont responsables des érythèmes et brûlures et peuvent même endommager la peau en permanence.

Retrouvez dans cette page les informations sur les voiles d’ombrage.

En 2006, la recommandation de la Commission européenne sur l’efficacité des produits de protection solaire et leurs indications a établi que les produits de protection solaire devaient protéger contre les rayons UVB et UVA. Les produits conformes à cette recommandation sont facilement identifiables car ils portent le symbole du cercle UVA sur l’étiquette. En outre, la Recommandation indique que la protection UVA doit être au moins égale à 1/3 de la protection UVB et ne peut pas être utilisée (sur l’étiquette, sur l’emballage ou sur le contenant) des étiquettes telles que « écran total » ou « protection totale », qui suggèrent une protection à 100% contre les rayons UV, ou « prévention toute la journée », ce qui suggère que le produit ne doit pas être appliqué à nouveau.

La valeur SPF

Un autre élément fondamental dont il faut tenir compte lors du choix d’un écran solaire est le FPS (facteur de protection solaire), qui mesure la capacité du produit à se protéger des rayons UVB. Le facteur de protection est très important : plus il est élevé, plus la quantité de rayonnement ultraviolet nécessaire pour induire l’érythème sur la peau protégée est grande. L’utilisation d’un produit avec « FPS 30 » permet de réduire d’environ 30 fois le risque de développer un érythème. Plus le FPS est élevé, plus le pourcentage de rayons solaires filtrés est élevé et plus la protection de la peau est garantie. Pour pouvoir choisir le bon facteur de protection, vous devez connaître votre propre phototype. Mais qu’est-ce qu’un phototype ?

Quel genre de photo êtes-vous ?

Le phototype est votre carte d’identité cutanée, qui révèle la réponse de la peau à la lumière du soleil en fonction de certaines caractéristiques physiques, telles que la couleur de la peau et des cheveux. Le terme se réfère à chacune des catégories – classées par ordre numérique de 1 à 6 – dans lesquelles la population humaine peut être divisée selon la pigmentation de la peau et la réactivité à la lumière solaire. Plus le phototype est bas, plus le facteur de protection est élevé. Le phototype d’une personne est le même dans tout le corps, vous pouvez donc utiliser le même produit pour protéger toute zone exposée au soleil. Cependant, il faut tenir compte du fait que les zones les plus cachées, qui ne sont généralement pas exposées au soleil, sont plus délicates : pour cette raison, il est conseillé d’utiliser des produits cosmétiques avec un facteur de protection solaire plus élevé pour les zones les plus sensibles.

Maladies de la peau

Selon l’Organisation mondiale de la santé, il existe neuf maladies que la littérature scientifique met en corrélation avec l’exposition aux rayons ultraviolets : mélanome cutané, carcinome squameux de la peau, carcinome basocellulaire (basaliome), carcinome squameux de la cornée, kératose, coups de soleil, cataracte cortical, ptérygium, réactivation des boutons de fièvre. Il est donc essentiel de se protéger afin de minimiser les dommages causés par le soleil et d’améliorer ses précieux effets positifs. Les crèmes solaires sont un outil extrêmement utile, à condition que vous sachiez lequel choisir et comment les utiliser.