Les mauvaises herbes les plus communes dans le jardin

Catégories Info

weed photoIl y a beaucoup de mauvaises herbes qui peuvent ruiner votre cour arrière, votre sentier, votre pelouse ou vos plates-bandes. Reconnaissez-les et découvrez comment les éradiquer.

Retrouvez dans cet avis les comparatifs des meilleurs desherbeurs thermiques.

Invasives et nuisibles, les mauvaises herbes sont l’un des plus gros problèmes du jardinage ; elles se sont adaptées pour survivre et pousser partout. Même le jardin le mieux entretenu n’est pas exempt du problème des mauvaises herbes et, s’il n’est pas traité, il sera couvert de ces mauvaises herbes dans un court laps de temps.

Les mauvaises herbes sont regroupées en deux grandes catégories :

Espèces annuelles

Ils poussent à partir de graines et mûrissent pendant une saison. Avant le séchage, ils répandent les graines qui germeront la saison suivante. Ils poussent rapidement et produisent une énorme quantité de graines qui restent dans le sol pendant de nombreuses années. Certaines espèces, comme la Stellaria moyenne, peuvent compléter plusieurs cycles de vie au cours de l’année. Il faut les éliminer avant la floraison. En général, ce type de mauvaises herbes est contrôlé avec des herbicides systémiques (p. ex. Rasikal Quick, Greenex et Dicotex) ou des herbicides de contact (p. ex. Natria Erbicida).

Espèces pérennes

Ils peuvent vivre de nombreuses années et survivre à l’hiver en accumulant des substances de réserve dans les racines, les rhizomes ou les racines pivotantes. Les racines sont leur propre organe de multiplication : au printemps, en effet, de nouvelles feuilles en sortent et les opérations normales de travail du sol, de rupture des racines, favorisent leur dissémination. En général, ce type de mauvaises herbes est contrôlé avec des herbicides systémiques (p. ex. Rasikal Quick, Greenex et Dicotex).

Voici quelques-unes des mauvaises herbes les plus fréquentes dans un jardin avec leurs principales caractéristiques :

Farine farineuse commune (Chenopodium album)

A rechercher : c’est une espèce annuelle, parfois avec des tiges striées de rouge, avec des feuilles vert pâle, ovales et des grappes de fleurs vert pâle. Autrefois utilisé comme légume, jusqu’au XVIe siècle, l’épinard n’a pas été introduit.

Où regarder : sur les bords et dans les plates-bandes

Convolvulus (Convolvulus spp, Calistegia sepium)

A rechercher : c’est une espèce herbacée grimpante vivace, qui peut atteindre 3 m, produisant des fleurs en forme de clochettes larges, blanches ou roses, entre juin et septembre. Il peut étouffer d’autres plantes en tordant ses tiges sur elles. Développe les tiges grimpantes à partir des racines dans le sol et des graines. On peut l’enlever à l’aide d’une pelle, mais même de petits résidus de racines laissés dans le sol donneront naissance à de nouvelles plantes en peu de temps.